16 juil. 2020

L'Obsession du Compotier

L'importante exposition rétrospective consacrée à Cézanne en 1907 au Grand Palais est une révélation pour les jeunes artistes qui veulent échapper au post-impressionnisme. La peinture est une construction qui peut être inspirée par la nature ou l'objet mais ne doit pas chercher à les copier. Dans un tel ensemble, la forme élémentaire est géométrique et l'utilisation de couleurs pures est souhaitée.

Fernand Léger est obsédé par cet enseignement posthume de Cézanne. Pour aller plus loin dans la modernité, il tente le cubisme. En 1909 son Compotier sur table écrase les volumes par une vision plongeante.

Le cubisme analytique de Picasso et Braque va encore plus loin et Léger cherche autre chose pour se démarquer. Il trouve les contrastes, par lesquels le spectateur va chercher dans un enchevêtrement de lignes, de formes et de couleurs une réalité au-delà de l'intention de l'artiste. Dans cette fuite en avant, il devient bien involontairement un des pionniers de l'art abstrait.

En 1913 et 1914 Léger conduit en parallèle sa série des Contrastes de Formes et la réinjection de ses observations dans des thèmes typiquement Cézanniens comme la Femme en bleu et les Natures mortes. Les figures réapparaissent dans un grand fouillis.

En 1914 Léger dispose des objets sur des coins de table : réveils, cafetières. Son effort moderniste a abouti à un résultat peu différent des premiers Picasso cubistes cinq ans auparavant. Ce n'est pas Léger mais Gris qui rend alors aux natures mortes la facilité d'interprétation dont le public a besoin.

Léger n'est pourtant pas libéré de ses obsessions. En 1917 il peint Les Joueurs de cartes, une réinterprétation du thème Cézannien dans un style "tubiste".

Le 28 juillet à Londres, Sotheby's vend une Nature Morte par Léger montrant divers objets à peine discernables sur une table, huile sur toile de jute 80 x 65 cm peinte en 1914, lot 28 estimé £ 8M. Je vous invite à regarder la vidéo partagée par la maison de ventes.