14 août 2020

Canterbury Tales imprimé par Caxton

VENTE PASSEE

William Caxton voyage au service d'Edouard IV.  Sa fonction est à la fois diplomatique et commerciale, et il est nommé en 1462 gouverneur de la Company of Merchant Adventurers of London, agissant en Flandres.

Il est un très important promoteur de la littérature en anglais, faisant lui-même de nombreuses traductions de textes profanes. Il comprend l'utilité culturelle de l'imprimerie au cours d'une visite à Cologne en 1471. Il transfère aussitôt une presse à imprimer à Bruges. Traduit du français par Caxton et imprimé en Flandres en 1473, le Recuyell of the Historyes of Troye est le tout premier incunable en langue anglaise. Un exemplaire a été vendu pour £ 1,08M incluant premium par Sotheby's le 15 juillet 2014.

Quand Caxton revient à Londres en 1476, son nouveau savoir faire est très attendu. Il installe à Westminster une presse à imprimer, la première de son genre en Angleterre.

Sa passion pour la littérature anglaise est exacerbée par cette possibilité de diffusion. Il est un grand admirateur de Chaucer, qu'il publie sans recourir à des commanditaires. Le chef d'oeuvre de Chaucer, les Contes de Canterbury, devient en 1477 le premier chef d'oeuvre de l'imprimerie anglaise. Ce travail est d'autant plus méritoire que Caxton s'est plaint plus tard de la mauvaise qualité littéraire du manuscrit à sa disposition.

Environ dix exemplaires de cette édition princeps ont survécu, plus trois importants fragments. La seule copie complète est l'exemplaire du roi George III, conservé à la British Library. L'exemplaire enluminé conservé à Oxford a été complété.

Le 8 juillet 1998 au lot 2, Christie's a vendu pour £ 4,6M incluant premium le seul exemplaire en mains privées, qui est également un des plus complets avec seulement 4 feuilles manquantes.