29 août 2020

Les Liliacées par Redouté

VENTE PASSEE

Spécialisé dans les aquarelles botaniques, l'artiste belge Pierre-Joseph Redouté vient faire carrière à Versailles en 1788 après une formation dans les jardins royaux de Kew. A partir de 1800 il participe par ses dessins à la réédition du Traité des arbres et arbustes de Duhamel du Monceau et il est à partir de 1798 l'artiste favori de la future impératrice Joséphine.

Sa contribution directe à la botanique se déroule en deux phases : 486 aquarelles sur vélin sur les Liliacées de 1802 à 1816 suivies de 168 Roses de 1817 à 1824. Ses dessins d'une exactitude scientifique sont pris d'après nature dans les jardins de La Malmaison, Saint-Cloud, Versailles et Sèvres.

L'ensemble des aquarelles des Liliacées, relié en 16 volumes 48 x 35 cm pour un poids total de près de 150 kg, est confié à l'origine à la bibliothèque de Joséphine à La Malmaison.

Le lot est vendu le 20 novembre 1985 pour $ 5,5M incluant premium par Sotheby's après une mise à prix sensationnelle de $ 5M, la plus élevée à l'époque dans une vente d'art.

L'acquéreur est un jeune marchand de livres rares et de gravures nommé W. Graham Arader, qui se fait connaître immédiatement. Pour réaliser cette opération, il avait créé un consortium de clients. Chaque action donnait droit à quatre aquarelles, quelques parts étaient encore disponibles et il gardait 30 % de l'ensemble. Il avait été le seul enchérisseur mais selon ses déclarations recueillies par le New York Times il était couvert jusqu'à $ 20M.

Les pièces ont été choisies tour à tour par les clients d'Arader selon une priorité déterminée par une loterie. Arader n'a pas révélé les noms de ses actionnaires. Steve Jobs était probablement l'un d'entre eux.

L'aquarelle d'un iris a été vendue pour $ 200K incluant premium par Freeman's le 29 avril 2018.