3 août 2020

Lièvres Morts par Goya

VENTE PASSEE

En 1808 le déclenchement de la guerre d'indépendance contre l'occupant français a un impact majeur sur la vie et l'art de Goya. Ses Désastres de la Guerre sont les images les plus atroces de l'histoire de l'art.

A 62 ans, l'artiste n'a plus besoin de son art pour gagner sa vie et, dans ces circonstances difficiles, il a moins de clients. Il a eu toute sa vie une boulimie d'innovations. Il essaye pour la première fois le thème de la nature morte.

Les douze natures mortes peintes par Goya ont fait surface après 1865. Elles étaient restées groupées dans la succession de l'artiste puis dans une hypothèque qui s'était conclue par un transfert en faveur d'un partenaire d'affaires de Mariano, le petit-fils de l'artiste.

Goya avait tenté dans cet ensemble de renouveler complètement le thème de la nature morte. Les animaux morts ne sont plus des objets décoratifs ni des trophées de chasse, mais des êtres dont la vie a été ôtée avec violence par les humains dans un but culinaire. Le début de la guerre est le terminus post quem. Le terminus ante quem est leur référence dans un inventaire en 1812.

Goya a utilisé le meilleur de sa technique picturale, associant des voiles de couleurs et des lourds impastos, placés avec les pinceaux, le couteau et les doigts. Les animaux sont différents sur chaque opus. Les chairs réalistes prêtes à la décomposition attestent de l'importance de la mort dans la créativité de l'artiste.

Le 24 janvier 2003 Christie's a vendu au lot 136 pour $ 5,1M incluant premium une huile sur toile 45 x 63 cm montrant deux lièvres morts posés l'un sur l'autre sur une table.