4 août 2020

Nu au Fauteuil Noir par Picasso

VENTE PASSEE

L'art érotique de Picasso atteint son paroxysme pendant l'hiver 1932 dans son atelier Parisien de la rue La Boëtie. Son modèle est Marie-Thérèse qu'il n'avait pas pu exhiber précédemment du fait de son jeune âge. Le couple illégitime n'a cependant pas fait d'escapade à Boisgeloup pendant cette période.

Cette série comprend environ 25 huiles sur toile, avec pour principal thème la femme dormant ou lisant. Dans la première phase, Picasso joue à cacher des symboles sexuels dans l'image. Le Rêve est peint le 24 janvier. Les nus font leur apparition à l'approche du printemps avec un rythme accéléré : Nu couché avec feuilles vertes et buste le 8 mars, Nu au fauteuil noir le 9 mars, Le Miroir le 12 mars, Jeune femme au miroir le 14 mars. La Dormeuse, huile et fusain sur toile, vient s'intercaler le 13 mars.

Le 17 mars, considérant que cette série est achevée, Picasso invite Kahnweiler dans son atelier. Deux des peintures de nus sont présentes mais on ne sait pas lesquelles. Kahnweiler est ébloui par l'audace du nouveau style de Picasso, où l'érotisme est accentué par les courbes raccourcies du corps. Il écrira plus tard à Leiris que ces oeuvres érotiques auraient pu être peintes par un satyre venant tout juste de tuer une femme.

Selon Picasso lui-même, les points culminants de sa recherche créative étaient les nus du 8 et 9 mars, dans le même format 162 x 130 cm. La position de la femme est presque identique sur les deux images, avec la tête complètement renversée en arrière. Le Nu couché avec feuilles vertes et buste est la composition la plus complexe, réunissant plusieurs symboles. Cette peinture a été vendue pour $ 106M incluant premium par Christie's le 4 mai 2010.

Le Nu au fauteuil noir offre un contraste spectaculaire entre la chair rose et le siège noir. Le seul autre élément est une plante verte qui met en valeur le symbole de fécondité. Cette huile sur toile a été vendue pour $ 45M incluant premium par Christie's le 9 novembre 1999. Elle est illustrée par Wikipedia sur une page dédiée.