24 août 2020

Table à Ecrire à Porcelaines de Sèvres

VENTE PASSEE

Sous le règne de Louis XV, l'artisanat est géré par les corporations dont les périmètres sont définis de façon très stricte. Les marchands-merciers sont les seuls qui puissent concevoir des meubles appelant plusieurs spécialités. L'ébéniste Cressent, qui voulait que ses bronzes soient préparés dans son atelier, a été désavoué. La décoration des meubles avec des plaques en porcelaine de Sèvres est une spécialité du marchand-mercier Simon-Philippe Poirier. 

L'ébéniste Joseph Baumhauer, dont la marque est limitée à son prénom, réalise des meubles avec des formes simples, embellies de métal, pierres dures, bronzes finement ciselés et panneaux de laque. Il est spécialiste du luxe et habilité par la cour, et sa production est peu abondante.

Les meilleures plaques en porcelaine de Sèvres sont marquées d'un code correspondant à l'année, qui aide aujourd'hui à dater les meubles qu'elles ornent.

Un bureau plat est assemblé par Joseph avec des porcelaines de date H pour 1760. Trois autres exemplaires de ce modèle sont connus. L'un d'eux a été vendu pour € 6,9M incluant premium par Artcurial le 13 décembre 2005 sur une estimation basse de € 800K.

Cette table 76 x 114 x 58 cm est estampillée par Joseph. Elle est en placage de bois de rose et amarante et ouvre à trois tiroirs en face avant. Elle est décorée sur tout son pourtour avec 24 plaques en porcelaine de Sèvres ornées de fleurs polychromes. Un tiers des plaques portent la lettre K pour 1763. La décoration est complétée par des bronzes dorés.

Le comte de Cobenzl, diplomate et homme de confiance de l'impératrice Marie-Thérèse d'Autriche, était un client de Poirier. Le bureau vendu par Artcurial est probablement la "table à écrire incrustée de porcelaine de Sèvres" qui est listée dans son inventaire après décès.