15 août 2020

Triade Bouddhiste des Wei du Nord

VENTE PASSEE

Les Wei du Nord étaient d'origine étrangère. Au pouvoir dans le nord de la Chine depuis 386 CE, ils avaient conduit un très long processus de sinisation. Après avoir été persécuté par cette dynastie, le Bouddhisme est reconnu comme religion d'état pendant le règne de l'empereur Xuanwu.

La mort de Xuanwu en 515 CE ouvre une longue période de guerres civiles pendant lesquelles la personnalité dominante est sa veuve l'impératrice douairière Hu. Encore plus zélée que Xuanwu, Hu fait construire de gigantesques sanctuaires Bouddhistes autour de la capitale Luoyang. Ces temples sont peuplés d'innombrables figures d'autel en bronze doré ou en pierre, pour lesquelles une perfection sans précédent est exigée. Beaucoup d'entre elles portent la date de leur consécration.

Bouddha est le personnage principal, souvent flanqué par deux bodhisattvas plus petits. Le groupe en ronde bosse est positionné devant une mandorle centrée d'une auréole radiante. La technique de ciselure de la pierre est inspirée des schistes du Gandhara mais les détails figuratifs sont différents avec une grande attention apportée à l'amplitude des longues robes.

Une triade en marbre haute de 61 cm, remarquablement conservée, a été vendue pour $ 5,8M incluant premium par Christie's le 15 mars 2017 sur une estimation basse de $ 600K, lot 529 dans la vente de la collection du Fujita Museum.

Cette pièce est datée de la seconde année de Xiaochang, la quatrième ère de l'empereur enfant Xiaoming, correspondant à 526 CE. Les trois personnages ont les yeux mi-clos et le sourire apaisant. Bouddha a une main levée et l'autre baissée, dans le geste bénissant de l'abhayamudra et du varadamudra. Devant chacun des bodhisattvas figure un lion assis rugissant. La pointe de la mandorle est manquante.