25 oct. 2020

La Face Cachée du Rideau

Dans un univers surréaliste, des objets peuvent remplacer les êtres vivants et les végétaux. Le rideau de théâtre ouvre sur un monde factice. En 1960 avec Les Mémoires d'un Saint, Magritte révèle que l'envers du rideau est son classique ciel bleu peuplé de petits nuages blancs. Il utilisera assez abondamment cette nouvelle dualité.

En 1960 également, avec La Joconde, une figure en forme de rideau sans cordon dans une matière indéterminée est intercalée entre deux rideaux de théâtre pour donner la visibilité sur le ciel nuageux. 

En 1962 les rideaux deviennent bleu, par mimétisme. Avec La Peine perdue, la scène est transposée en extérieur et la figure centrale est doublée. Peinte la même année Le Beau Monde, 100 x 81 cm, dont le premier titre était Le Jardin d'Orphée, a été vendu pour £ 7,9M incluant premium par Sotheby's le 5 février 2014.

Le 28 octobre à New York, Sotheby's vend L'Ovation, huile sur toile 89 x 116 cm peinte en 1962, lot 109 estimé $ 12M.

Les deux rideaux et leur ersatz rempli de ciel sont posés sur une plage avec la mer à l'horizon. Les nuages du faux drapé semblent en continuité avec les nuages du vrai ciel jusqu'à ce qu'on s'aperçoive que le faux ciel traverse l'horizon. Les titres de Magritte ont rarement des significations, mais cette ovation pourrait être une allusion à une représentation théâtrale.