13 oct. 2020

La Révolution Mamelouk

La dorure et l'émaillage de récipients en verre apparait en Perse autour de 1200 CE. Ces pièces d'un extrême raffinement sont d'une grande fragilité. Très peu sont datées.

Une bouteille de forme balustre de 28 cm de haut avec un col évasé est conservée par la Furusiyya Art Foundation. Elle est décorée de scènes de la vie d'une communauté monastique Chrétienne. Ce thème Chrétien décorant un objet de conception Islamique est à corréler avec la révolution Mamelouk qui a renversé en 1250 en Egypte la dynastie Ayyoubide incapable de résister à la septième croisade.

La révolution des Mamelouks est sociale : ils sont des soldats d'origine servile. Louis IX s'allie temporairement à eux en 1252 quand ils sont occupés à la reconquête de Damas.

Le 27 octobre à Londres, Sotheby's vend une bouteille de 24 cm de forme et technique identiques au spécimen Furusiyya, lot 449 estimé £ 300K. Des émaux bleu, rouge et blanc ont été appliqués après la dorure sur un verre brun-jaune.

Le corps et le col sont ornés d'une frise inscrite en lettres islamiques en une louange à un sultan qui n'est pas identifié. L'épaulement est décoré d'un motif foliés complexe et de quatre poissons dorés répartis sur le pourtour. Quand le récipient est rempli d'eau claire, cette disposition donne l'illusion de l'évolution des poissons dans un aquarium. La dorure apporte dans ces conditions un effet de scintillement sur les écailles.

Une telle pièce est extrêmement rare. Un autre exemple de même forme est connu, plus petit et en verre bleu. Ces récipients servaient à nettoyer les mains pendant le repas. On versait l'eau au-dessus d'un bassin en laiton incrusté de poissons d'argent.