19 oct. 2020

L'Atlas Doria

VENTE PASSEE

Au temps des grandes découvertes, la Cosmographie de Ptolémée devient périmée. Les géographes établissent de nouvelles cartes manuscrites. Des ateliers spécialisés impriment ces documents. Rome fournit les cartes d'Italie et Venise celles du reste du monde.

Contrairement aux compilations basées sur Ptolémée, les nouvelles cartes sont vendues individuellement ou par ensembles composites selon les besoins des clients. Le premier assembleur qui marque son nom sur la page de garde d'un ensemble composite est Lafreri, vers 1570. En 1570 à Anvers, Ortelius conçoit enfin un livre avec un contenu invariable et un format uniformisé. Le mot Atlas est utilisé pour la première fois en 1595 pour une édition posthume de Mercator.

L'Atlas Doria est une collection dans le style de Lafreri, avec des cartes d'origines et formats variés dont les plus grandes ont été pliées plusieurs fois. Il est composé de deux volumes pour un total de 186 cartes. 

Le premier volume est constitué de cartes imprimées dont la date la plus récente est 1570. Le principal contributeur des planches est le Vénitien Ferrando Bertelli, qui a peut-être assemblé l'ensemble de ce volume. La première carte du premier volume, imprimée à Verone en 1566, est une réédition de la mappemonde en forme de coeur préparée par Oronce Fine dit Oronce en 1536. L'image est partagée par Wikimedia.

Dans le second volume les cartes se réfèrent principalement aux intérêts commerciaux, militaires et politiques de la famille Doria et aux guerres de religion en France. L'une des plus récentes est une vue à vol d'oiseau du siège de Mantoue en 1628. Plusieurs cartes sont manuscrites.

Cet atlas a longtemps appartenu à la la famille Doria. On suppose que le premier volume a été assemblé à l'usage de l'amiral génois Giovanni Andrea Doria, petit-neveu et fils adoptif du condottiere Andrea Doria.

L'Atlas Doria a été vendu pour £ 1,46M incluant premium par Sotheby's le 18 octobre 2005, lot 143 (non illustré).