8 nov. 2020

Compositions Végétales par Wu Changshuo

VENTE PASSEE

Wu Changshuo avait été ruiné par les guerres civiles de la fin des Qing. Cet artiste aurait pu être le dernier des grands literati impériaux mais dut se contenter d'un emploi mineur dans l'administration, ce qui l'aida certainement à continuer à travailler sous le nouveau régime.

Par sa formation d'origine comme graveur de sceaux, Wu avait compris l'importance de laisser la liberté au mouvement de sa main. Il se spécialise dans les images de végétaux, avec un coup de pinceau inspiré de l'art émotionnel du calligraphe. Il aime exprimer la densité des feuillages. Sa spontanéité l'a fait comparer à Bada Shanren, le grand non-conformiste du début des Qing.

Wu innovait par la simplicité et la vivacité du trait et par l'utilisation de couleurs vives. Quand Qi Baishi s'installa à Beijing en 1917, Wu l'encouragea à moderniser pour toujours l'art pictural chinois.

Le 17 décembre 2017, Poly a vendu pour RMB 210M incluant premium un ensemble de douze panneaux  133 x 53 cm chacun peints à l'encre noire par Wu Changshuo en 1915-1916, lot 2638. Cette anthologie végétale inclut la pivoine, le narcisse, la grenade, le lotus, le pin, la prune, le bambou, le chrysanthème, l'orchidée, la glycine, le chou et un autre que ma source a oublié de lister, chacun avec un texte ou un poème.

Ils sont tous illustrés en deuxième entrée dans l'article partagé par The Value après cette vente très importante, au côté notamment des douze paysages par Qi Baishi vendus pour RMB 930M incluant premium.