21 nov. 2020

Going to the Pictures par Drysdale

VENTE PASSEE

Né dans le Sussex, Russell Drysdale s'installe avec ses parents à Melbourne en 1923, à l'âge de 11 ans. Il entre au Geelong Grammar School, où il a comme copain de classe Peter Purves Smith. Les deux jeunes gens seront les pionniers d'un nouveau thème de l'art pictural, décrivant la vie humble et rude dans l'outback, en extérieur et intérieur.

En 1940 Drysdale, presque aveugle, n'est pas accepté au service militaire. Pour se changer les idées, il va tondre les moutons. De retour dans son atelier en 1941, il renie son style antérieur, trop chatoyant pour le thème de la désolation rurale.

Ses personnages sont minces, avec un corps et des membres très allongés dans les proportions des illustrations de mode de l'Art Déco. Les paysages parsemés d'arbres desséchés sont directement inspirés du Kangaroo Hunt peint en 1938 par Purves Smith.

Le 11 novembre 2020, Deutscher and Hackett a vendu pour A$ 2,95M incluant premium Going to the Pictures, huile sur toile 46 x 55 cm peinte par Drysdale en 1941.

Toute la famille est endimanchée, les hommes avec une cravate et la femme avec son sac à main. Ils se préparent pour aller en ville dans une torpédo d'avant 1914. Au premier plan, le père de famille tourne le dos à la scène pour se faire admirer, tout en tenant l'arrosoir avec lequel il rafraîchira son véhicule d'un autre âge.

En 1944 l'outback est dévasté par la pire sécheresse de son histoire. Going to the pictures et sa suite narrative Sunday evening préfiguraient la sensibilisation sociale de l'artiste en faveur de ces familles défavorisées mais pas découragées. Drysdale ne se joint pas aux revendications politiques des Angry Penguins.