9 nov. 2020

Hampes d'Arbalète

VENTE PASSEE

Le fer succède au bronze à l'époque des Royaumes Combattants, dont les Zhou de l'Est font partie. Un art nouveau nait alors : le bronze cloisonné, dont la technique est parfaitement maîtrisée, devient le support pour l'incrustation par martelage à froid de matériaux divers qui apportent la couleur : or, argent, cuivre, jade, verre, malachite, turquoise.

C'est la naissance de l'objet de luxe, désormais dégagé de l'usage rituel. Il est pour son propriétaire un signe de puissance et l'accompagne dans la tombe. Les pièces les plus raffinées sont à l'usage des rois.

Le 3 novembre 2020, Christie's a vendu une paire d'éléments de chariot pour £ 1,52M incluant premium sur une estimation basse de £ 600K, lot 12. Je vous invite à lire l'article partagé par la maison de ventes, incluant une vidéo.

Les deux éléments, 26 cm de long chacun, sont en bronze somptueusement incrusté d'or et d'argent, sur le thème du dragon gobant un phoenix. La dynastie Zhou a établi le dragon et le phoenix comme des symboles du roi et de la reine.

Ces pièces ont été produites à l'époque des Zhou de l'Est, après la chute des Zhou de l'Ouest, il y a 2400 à 2300 ans. Leur usage est connu grâce à des chariots de guerre retrouvés dans des tombes, y compris celle du premier empereur de Chine, Qin Shihuang, en 210 BCE. La paire constitue deux hampes ajourées installées côte à côte à l'avant du chariot. Les cous ondoyants des phoenix servent de crochet pour tendre la corde d'une arbalète. Pour un tel objet de luxe, l'utilisation ne peut pas être militaire. Elle est probablement cérémoniale.