24 nov. 2020

Plaisir de la Route

David Hockney ne pouvait plus se passer de Los Angeles. En 1978 il s'y installe de façon permanente. L'atelier est en bas, à Santa Monica. La résidence est en haut, dans les collines de Hollywood. Matin et soir le trajet passe par Nichols Canyon. L'environnement est idyllique : piscines, palmiers, ciel bleu, couleurs vives.

La route est à la fois sinueuse et large. Elle a été construite en 1925 pour donner à la mégapole une échappée routière confortable vers le nord. David connait tous ses méandres. Il conduit avec des gestes musicaux. La mélodie qu'il chantonne compense sa surdité croissante.

David n'est pas un musicien professionnel. Il est un artiste pictural. Pour exprimer le plaisir de son trajet, il peint en 1980 Nichols Canyon, acrylique sur toile 213 x 152 cm, avec des couleurs inspirées des exagérations vibrantes des Fauvistes.

Les méandres musicalistes de la route traversent tout l'espace. C'est une vraie route : son nom abrégé, Nichols Cyn Rd, est inscrit comme sur une carte routière. Le STOP à l'endroit où la route quitte les collines, au premier plan, marque la sortie du paradis. Le point rouge au milieu du trajet symbolise la Mercedes-Benz de l'artiste.

Nichols Canyon sera vendu par Phillips à New York le 7 décembre, lot 10. Le communiqué de presse du 26 octobre annonce une estimation autour de $ 35M. Je vous invite à regarder la vidéo partagée par la maison de ventes.

David a pris plaisir à communiquer dans cette oeuvre son style musical de conduite automobile dans les collines. Peinte dix ans plus tard avec la même inspiration dans une perspective plus spectaculaire, Pacific Coast Highway and Santa Monica, huile sur toile 198 x 305 cm, a été vendue pour $ 28,5M incluant premium par Sotheby's le 16 mai 2018.

 

https://t.co/L3LH9GqR3t pic.twitter.com/wg8o6K00fE