19 déc. 2020

Premiers Vols de l'Aigle

L'indépendance des Etats-Unis crée le besoin d'un emblème national qui sera apposé par un sceau officiel. Le projet est accepté par le Congrès au bout de six ans, en 1782. Il est double face, pour pouvoir être apposé au bout d'un ruban, mais en pratique seule la face à l'aigle héraldique sera utilisée.

L'iconographie s'empare en 1786 de ce symbole patriotique, avec les gravures préparées par James Trenchard pour les deux premiers numéros du Columbian Magazine. L'aigle aux ailes déployées avec le bouclier aux treize bandes, le rameau d'olivier et les flèches apparait en 1787 sur le revers du Cent et du Half cent du Massachusetts.

La première monnaie d'or illustrée par ces symboles est le doubloon de Brasher de style New York, également en 1787. Le meilleur des sept exemplaires connus, gradé MS65 par NGC, sera vendu par Heritage à Dallas le 21 janvier, lot 3934.

Brasher était un métallurgiste et certainement pas un artiste, ce qui est amplement démontré par son doubloon de style Lima préparé en 1786. Entre temps il s'est associé au designer John Bailey. Son nouveau doubloon est superbement gravé sur les deux faces. Le centrage est très bon, avec une pleine lisibilité sur le pourtour.

Les deux faces sont inspirées de l'emblème officiel. L'aigle a tous ses attributs, incluant la constellation des treize étoiles autour de sa tête. De l'autre côté, l'Oeil de la Providence apporte son éclairage radiant au-dessus d'une montagne pyramidale. L'inscription est conforme au motto fédéral E Pluribus Unum mais la production est localisée à Nova Eboraca (New York).

Les doubloons de Brasher, de type Lima et de type New York, n'ont pas été documentés à l'époque, ce qui montre à quel point leur usage était restreint. L'alliage d'or avait sans doute été récupéré par la fonte de bijoux. Le poinçon d'essayeur EB de Brasher apportait à ces pièces une autorisation de circulation et elles sont considérées comme régulières par les numismates. 

Un demi doubloon est conservé au Smithsonian. Il a utilisé les mêmes matrices avec une planchette plus mince. Contrairement aux doubloons de la même année mais conformément aux deux doubloons connus de style Lima, un rognage a été nécessaire pour ajuster le poids. Ce half doubloon était peut-être une version intermédiaire pour tester les matrices.