25 déc. 2020

To Fellini par Guston

VENTE PASSEE

Au début et à la fin de sa carrière, les peintures de Philip Guston expriment son horreur du racisme et de l'antisémitisme. Il est influencé par le muralisme social de Siqueiros.

Les années 1950 constituent sa période intermédiaire, qu'il reniera. L'expressionnisme abstrait et l'action painting tentent de retrouver les sensations basiques de l'être humain. La peinture est une illusion que Guston veut alors utiliser pour extérioriser sa perception de l'atmosphère. Le titre de l'oeuvre guide le visiteur.

La couleur est posée par blocs qui deviennent de plus en plus clairs quand on s'éloigne du centre. Cette composition centrifuge anticipe et peut-être même inspire les colères parisiennes de Joan Mitchell.

D'autres formes d'art sont aussi des illusions, comme par exemple la projection de lumière filtrée par un film sur un écran de cinéma. To Fellini a été vendue par Christie's le 15 mai 2013 pour $ 26M incluant premium sur une estimation basse de $ 8M, lot 23. Cette huile sur toile 175 x 188 cm peinte en 1958 invite à cette comparaison entre les deux techniques.

Peu après, Guston revient à une figuration caricaturale, souvent avec auto-dérision. Le Ku Klux Klan est sa cible, mais le grand public ne perçoit pas le message subversif caché derrière ses cagoules caricaturées qui ne sont pas menaçantes. Une grande exposition a été annulée en 2020 : les organisateurs n'ont pas pu démêler les ambiguïtés de cet artiste qui a peut-être été un précurseur majeur du street art.