13 janv. 2021

Vacheron Constantin pour le Roi Fouad

VENTES PASSEES

Les montres suisses sont les meilleures du monde. L'insertion de complications horlogères dans les montres de poche a été développée à Genève, indépendamment, par Patek Philippe et Vacheron Constantin, chacune au service d'un client exigeant.

Les motivations de ces deux clients étaient différentes. Depuis 1905 James Ward Packard, le constructeur d'automobiles, préparait pour son plaisir les spécifications à la limite de la faisabilité sur lesquelles Patek Philippe fabriquait des pièces uniques.

Le client de Vacheron Constantin était le maharajah de Patiala, un des hommes les plus riches du monde, amateur du luxe le plus extravagant en termes de bijoux, voitures et harem. Ses montres de poche témoignent de la sophistication croissante du haut de gamme de la marque. La première, en 1909, intègre le calendrier, les phases de la Lune, le chronographe et un réveil.

En 1918 Packard transmet une de ses spécifications à Vacheron Constantin. Cette montre à Grande et Petite sonneries a été vendue pour $ 1,76M incluant premium par Christie's le 15 juin 2011.

Le spécimen Boisrouvray, terminé en 1928, intègre onze complications, incluant entre autres la répétition des minutes sur trois timbres, le quantième perpétuel bissextile et la rattrapante.  Elle est également une montre de grande précision utilisant le balancier Guillaume. Elle a été vendue pour CHF 1,1M incluant premium par Antiquorum le 11 octobre 2003, lot 134.

L'autre montre Vacheron Constantin exceptionnelle de cette période, terminée en 1929, intègre treize complications mais n'a pas le balancier Guillaume. Elle a été offerte au roi Fouad par la communauté suisse en Egypte. Elle a été vendue par Antiquorum le 3 avril 2005 pour CHF 3,3M incluant premium, valant à cette époque US$ 2,77M, lot 182.

A cette époque Patek Philippe concevait la montre à 24 complications commandée par Henry Graves.