22 févr. 2021

Guqin Song

VENTE PASSEE

L'empereur Huizong, dont l'incompétence politique généra la chute des Song du Nord, fut le plus important amateur d'art de tous les temps. Au début de Xuanhe, la sixième et dernière ère de son règne, il fait émettre un catalogue de sa collection, listant 6391 peintures par 231 artistes.

L'empereur esthète était aussi un mélomane. Un autoportrait le montre jouant du guqin, la cithare à sept cordes pincées dont l'usage était connu au temps de Confucius, 1600 ans plus tôt.

Un guqin impérial daté de la seconde année de Xuanhe, 1120 CE, est resté dans un superbe état qui a préservé sa sonorité d'origine, avec quelques restaurations sous les Qing qui n'ont pas affecté sa caisse de résonance. Selon la tradition pour les instruments les plus prestigieux, son nom évoque sa sonorité : Song Shi Jian Yi, pierres au milieu des pins.

Cet instrument luxueusement laqué de forme classique mesure 126 cm hors tout avec une largeur de 21 cm à l'épaule et 4,7 cm d'épaisseur.

Après avoir appartenu depuis 1953 à Fan Boyan, un joueur de guqin célèbre à Shanghai, il a été vendu le 5 décembre 2010 par Poly pour RMB 137M incluant premium sur une estimation basse de RMB 20M, lot 5681. Il est illustré sur le compte rendu publié après la vente par People's Daily.