3 févr. 2021

Le Dernier Discours du Président Lincoln

VENTE PASSEE

Le 4 mars 1865, quand Lincoln prononce le discours de sa seconde inauguration, la Guerre Civile n'est pas encore terminée. Le général Lee se rend le 9 avril. Le 11 avril, d'une fenêtre de la Maison Blanche, le Président annonce la reconstruction fédérale dans un discours jubilatoire.

Lincoln est fier de ses avancées en faveur de la liberté, qu'il considère comme indispensables dans l'esprit de la Constitution. L'attribution des droits civils aux esclaves libérés entre désormais sans restriction dans cette logique. 

John Wilkes Booth assiste au discours avec deux autres conspirateurs. Leur première idée avait été de préparer un enlèvement mais cette déclaration politique le met en rage. Il dit : "That means nigger citizenship ... That is the last speech he will ever give" (Cela signifie la citoyenneté pour les nègres. Ce sera son tout dernier discours). La foule est trop enthousiaste pour un acte immédiat mais Booth tient parole : le 14 avril, il tue Lincoln.

Le manuscrit autographe final du dernier discours de Lincoln est un document de 12 pages 35 x 21 cm, 22 lignes sur chaque recto à l'encre noire. L'écriture est très régulière, avec seulement six petites modifications autographes. Il est complet, et en état superbe à l'exception de petites souillures sur la première page. Provenant de la collection Forbes, il a été vendu pour $ 3,1M incluant premium par Christie's le 27 mars 2002, lot 105.