7 févr. 2021

Madeleine par Titien

VENTE PASSEE

Titien peint sa première Madeleine pénitente au débit des années 1530 sur une commande du duc d'Urbino. Le thème est exemplaire : une jeune femme qui passe soudain et définitivement du vice à la vertu par une illumination chrétienne.

Madeleine est une femme robuste, qui cache instinctivement sa nudité par l'enroulement de ses cheveux autour de son cou. La première image est sensuelle, comme si l'artiste voulait que son changement de vie suscite de la pitié.

Titien retravaillera régulièrement ce thème, apportant de petites améliorations dans les symboles et dans le paysage environnant.

Une huile sur panneau 110 x 78 cm apparaît comme une synthèse de ces variantes, avec toutes les qualités picturales de la fin de carrière de l'artiste. Elle peut être ultérieure à la version de 1565 conservée au Musée de l'Ermitage.

Les gestes n'ont pas changé mais la sainte s'est rhabillée : la nudité de ses seins ne titille plus le vieil artiste. La bouche entrouverte marque plus explicitement une extase, renforcée par les larmes coulantes. Le paysage est devenu très sombre mais la lumière du ciel est mystique. Le panneau est rarement utilisé par Titien dans cette période. Il est peut-être une réminiscence de la technique de sa Madeleine d'Urbino, trente ans plus tôt.

Cette peinture a été vendue pour $ 4,5M incluant premium par Sotheby's le 25 janvier 2008, lot 117.