30 mars 2021

L'Ermite d'Anhui

En 1644 CE la chute des Ming affole les literati. Les Qing sont des étrangers. Que deviendra la tradition culturelle chinoise basée sur l'accumulation des styles et des connaissances pendant toute la période historique ? Une collusion avec le nouveau régime est impensable. Zhu Da et Shitao se font moines bouddhistes.

Jiang Tao participe à la résistance Ming dans le sud. En 1646, quand la situation devient désespérée, il devient moine et va chercher le Zen Bouddhiste dans les montagnes d'Anhui, sa province natale. Son nom de moine est Hongren signifiant Vaste Humanité. Il cherchera à exprimer l'infinie quiétude de la nature en prenant comme modèle l'artiste Ni Zan de la fin des Yuan.

En 1836 CE un voyageur retrouve au pied d'une montagne d'Anhui la tombe abandonnée de Hongren et la restaure en l'entourant de pruniers, dont le peintre-ermite avait tant aimé les fleurs. Quelques mois plus tard un de ses amis qui était un moine antiquaire acquiert dans une boutique un album signé et dédié par Hongren. Il est complet à l'exception de la dernière page de calligraphies et ils le remontent en ajoutant des colophons.

L'album 19 x 13 cm est composé de dix feuilles de peintures et neuf feuilles de calligraphies, plus les colophons. Les peintures en encres et couleurs montrent les montagnes qui montent vers le ciel dans la meilleure tradition picturale chinoise. Le paysage inclut quelques maisons mais pas de personnage à l'exception d'un pêcheur sur sa barque sur la troisième image. Le trait est fin, avec une simplification géométrique des rochers. La calligraphie est un poème du début de l'époque Ming par Shen Zhou. Le terminus ante quem est la mort de l'artiste vers 1664.

Il est estimé HK$ 45M à vendre par Sotheby's à Hong Kong le 19 avril, lot 3076. Je vous invite à regarder la vidéo partagée par la maison de ventes.