11 avr. 2021

Luxe Automatique

En 1988 Rolex modernise la Daytona Oyster Perpetual avec les séries 16520 à remontage automatique. Elles utilisent le calibre 4030 qui est directement dérivé du Zenith 400 El Primero créé en 1969. En 2000 le 4030 est remplacé par le 4130 qui est le premier calibre automatique entièrement conçu par Rolex.

Le succès est immédiat. En 1991 Rolex, tenté de revenir au marché des montres de luxe, crée la 16518 en or jaune bientôt suivie de la 16519 en or blanc. La 16518 introduit aussi le cadran Racing avec chiffres arabes.

A la fin de la décennie, Rolex assemble quelques spécimens en platine sous la référence 16516, avec des cadrans uniques de couleurs différentes, pour tester l'effet. La population est estimée à 4 ou 5. Sotheby's connait trois d'entre elles.

L'une d'elles, datée 1998, a un cadran bleu turquoise. Elle est estimée HK$ 4M à vendre à Hong Kong le 23 avril, lot 2154.

Une autre, avec un numéro de boîtier adjacent à l'exemple précédent, a été assemblée en 1999 avec un cadran en lapis lazuli. Elle a été vendue le 11 juillet 2020 pour HK$ 25,4M incluant premium sur une estimation basse de HK$ 4M, lot 2236.

Le troisième exemple, assemblé en 1999 avec un cadran en nacre, a été vendu pour HK$ 6,8M incluant premium le 2 octobre 2018, lot 2265. Récemment découverte, cette montre était alors annoncée au catalogue comme la seule Daytona en platine connue.