13 avr. 2021

Révolution

Le NFT sera bientôt partout. Cette technologie dérivée du blockchain des cryptomonnaies code de façon inaltérable l'authenticité d'un objet, quel qu'il soit, réel ou numérique. Le débat éthique mondial de cette décennie sera son application à l'identité des personnes physiques.

En 2021 ce jeton virtuel transforme le monde de l'art parce qu'il représente la première technologie qui empêche la falsification d'une oeuvre numérique. Une alliance est possible entre les concepteurs et les producteurs d'une part, les maisons de ventes aux enchères d'autre part. Les premiers bénéficient de l'expérience marketing des seconds pour des coups médiatiques.

L'oeuvre d'art numérique authentifiée par NFT peut prendre toutes les formes : statique, dynamique, réalité virtuelle, réalité augmentée, ou simple séquence vidéo. L'oeuvre proprement dite peut être unique ou éditée en milliers d'exemplaires, le NFT ayant dans ce cas un rôle comparable à la sérialisation d'un objet réel. 

La créativité est illimitée, pour l'art, sa mise en oeuvre et son offre sur le marché. A la base le NFT n'est pas élitiste. Les vidéos de basketball éditées par la NBA remplacent les cartes de sport tout en apportant une bonne qualité visuelle aux actions spectaculaires des plus grands champions.

L'opération conduite par la plate-forme Nifty Gateway en coopération avec Sotheby's a des caractéristiques originales. Elle regroupe l'achat d'une oeuvre de série illimitée, l'attribution d'oeuvres de séries limitées pour ses meilleurs acheteurs et la vente aux enchères de deux pièces uniques. Tout cet ensemble a été développé par un concepteur unique identifié sous le nom de Pak.

Le marketing est dynamique, avec une fenêtre de ventes très limitée. L'opération était annoncée depuis plusieurs jours sous le titre de The Fungible Collection mais les oeuvres n'ont été dévoilées que le 12 avril, pour une clôture des ventes à prix fixe et des enchères le 14 avril. Voici le lien vers le mini-site dédié de Sotheby's..

L'oeuvre de base, Cube, est vendue pour $ 1000 dans la seconde journée. 15000 exemplaires ont été vendus pendant la première journée.

Les deux oeuvres uniques aux enchères sont The Switch et The Pixel.

The Switch est dynamique. L'objet virtuel est un assemblage de cubes évidés, sur deux axes croisés. La révolution virtuelle autour du sujet donne successivement la visibilité sous tous les angles.

The Pixel est statique et conceptuel. Il fallait l'oser, et Pak l'a fait. Cette visualisation symbolique d'un unique pixel apporte en quelque sorte les technologies contemporaines au Carré blanc sur fond blanc de nos arrière-grands parents.